Guidés par la vision commune du vin et de la vigne, Véronique et Jean-Marc Liénard ont fait preuve d’audace et de talent pour mener à bien leur dessein en créant le « Domaine de Muzy » au cœur des côtes de Meuse… avec le but de satisfaire toutes les attentes du client en se faisant plaisir.

(Photo 42) Le « Domaine de Muzy » l’antre de Véronique et Jean-Marc Liénard

Véronique et Jean-Marc Liénard  dans leur chai de Combres-sous-les-Côtes

©Bertrand Munier

Nourris par l’envie de réussir sur le sol de leur enfance en Meuse, Véronique et Jean-Marc Liénard ne vont pas ménager leurs efforts pour mener à bien leur projet. Dans un premier temps, ils vont acheter une ancienne ferme en polyculture élevage et louer des terres puis s’activer à fabriquer des eaux-de-vie issues des vergers exploitables pour avoir des premiers revenus. Deux ans après son installation, Jean-Marc Liénard reprend l’atelier de distillation de son père Julien ainsi que sa clientèle tout en étant également un éphémère distillateur ambulant. « En cette période, confesse-t-il, les côtes de Meuse n’avaient guère une connotation viticole importante. La consommation de vin était surtout d’ordre privé. Toutefois les prémices d’une renaissance étaient tangibles dans l’esprit de certains Meusiens. Personnellement j’étais dans cet état d’esprit. » Aussi plante-t-il rapidement quelques arpents de chardonnay puis d’années en années son vignoble prend de l’ampleur pour atteindre une surface de 11 hectares à l’aube des années 2016 répartis sur les deux villages de Combres-sous-les-Côtes et Herbeuville.

Lundi 18 mai 2015 Le Collet Prosper Montagné Burnel Muzy

Véronique Liénard  (à gauche) aux côtés de GenevièveAntczak-Burnel du restaurant éponyme vosgien de Rouvres-en-Xaintois est membre du club gastronomique Prosper Montagné. ©Bertrand Munier

Arboriculteur-fruitier conjointement à son métier de vigneron, il devient graduellement un véritable polytechnicien agricole. Chaque hiver, il transforme poire williams, marc de raisin et surtout mirabelle de Lorraine… en alcool blanc. Celui-ci est obtenu selon la méthode de repasse, c’est-à-dire que deux passages dans les alambics en cuivre sont nécessaires. Le résultat de la première passe (la cuite) se dénomme parfois « brouilli » ou « petite eau ». Le second distillat est l’eau-de-vie même avec une extraction maximale des arômes. Dans un territoire où le microclimat est propice à la vigne et aux arbres fruitiers, le « Domaine de Muzy » propose également plusieurs vins.

Au premier chef, la caractéristique des côtes de Meuse est le chardonnay. Chez Véronique et Jean-Marc Liénard, ce vin de garde est élevé en fûts de chêne durant 12 mois. Parcimonieux par sa production mais exceptionnel en bouche, ce vin de Muzy a été maintes fois salué par la critique. Aux côtés du chardonnay, l’auxerrois Les Marpaux (vieilles vignes) n’est pas en reste dans sa région de création. Il en est de même avec le pinot gris L’Ossera (vin blanc) et le pinot noir La Côte (vin rouge). Le vin gris Terre amoureuse (pinot noir, gamay et auxerrois) trouve également une place non négligeable dans l’exploitation, d’autant qu’il est typique de la Lorraine, à l’instar de la lirette. C’est un apéritif local à base de jus de raisin et de marc qui dégage des arômes de fruits rouges et essentiellement de cerise griotte. Ce panel de vins côtes-de-meuse IGP (Indication géographique protégée) se termine par un vin subtil et élégant, Le Haut de Muzy, issu de raisins passerillés (chardonnay et pinot gris surmûris élevés en fûts de chêne). En ce qui concerne les vins effervescents en méthode traditionnelle, ils sont accessibles en blanc de blancs (auxerrois, chardonnay) et brut rosé (pinot noir, gamay).

(Photo ) Deux des vins du « Domaine de Muzy »

Deux des vins du « Domaine de Muzy ». ©Bertrand Munier

Toujours soucieux d’améliorer la qualité de leurs vins, de l’environnement, de leur travail et de leur vie, Véronique et Jean-Marc Liénard ont vite adhéré aux principes de l’agriculture biodynamique, bien avant d’avoir le label officiel en 2013. Une culture dont sont imprégnés sans réserve Thibaud Liénard et son épouse Angélique. Un fils qui deviendra avec son père cogérant de l’EARL familiale. Reconnus par les restaurateurs et sommeliers comme des vins d’identité remarquable, tous les produits « Domaine de Muzy » sont disponibles à la carte de nombreux chefs, auprès de cavistes et bien sûr au caveau de la propriété où Véronique Liénard et Angélique apportent un soin tout particulier à accueillir et informer les visiteurs. Elles sont à l’image de leurs vins… dans l’élégance !

(Photo 43) Thibaud Liénard et son épouse Angélique (native de Bourgogne) prennent

Thibaud Liénard et son épouse Angélique (native de Bourgogne) prennent une part active à la réussite de l’exploitation familiale arbo-viticole. ©Bertrand Munier

 

« Domaine de Muzy »

Véronique et Jean-Marc Liénard

3 rue de Muzy

55160 Combres-sous-les-Côtes

Tél : 03 29 87 37 81

Site : www.domainedemuzy.fr

 

La biographie totale du « Domaine de Muzy » ainsi que celles des vignerons, distillateurs et producteurs de petits fruits lorrains sont à retrouver au sein de l’ouvrage

 

« Vins et distillation en Lorraine »

 

de Bertrand Munier publié au Éditions du Quotidien.

 

Un livre disponible sur le site de l’éditeur (www.lelivrechezvous.fr/vins-et-distillation-en-lorraine.html) ou en librairies, maisons de presse et grandes surfaces.

Vins et distillerie en lorraine