Par Bertrand Munier

Les bières artisanales de « La Golaye Coopérative » sont élaborées par d

 

Les bières artisanales de « La Golaye Coopérative » sont élaborées par des passionnés autodidactes qui ont appris le métier sur le tas.

©Bertrand Munier

 

Amis dans la vie, épicuriens de l’orge et du houblon, trois jeunes vosgiens viennent de renouer avec le passé brassicole de Xertigny, laissé en déshérence un demi-siècle plus tôt avec le clap de fin de la célèbre bière « La Lorraine ». Sur les fonts baptismaux d’une ancienne brasserie puis d’une fromagerie, ils ont donné naissance à « La Golaye Coopérative » et à des bières blondes, rousses ou noires… qui fleurent bon le patrimoine et le terroir.

 

Mathieu Curé, Reynald Crochet et William Masson au travail dans leur

 

Mathieu Curé, Reynald Crochet et William Masson au travail dans leur micro-brasserie vosgienne de Xertigny.

©Bertrand Munier 

 

 

 

 

Naissance d’un projet ambitieux mais réfléchi

 

Tel le Phénix, la bière vosgienne de Xertigny renaît de ses cendres en mai 2016, quand Mathieu Curé, Reynald Crochet et William Masson s’ingénient à donner corps à leur projet brassicole… sur une terre féconde où les divines blondes et ambrées coulaient encore à flots cinquante ans auparavant. « Nous sommes des amateurs de bières, concèdent-il à l’unisson, mais en notre for intérieur nous étions loin d’imaginer de nous retrouver ensemble pour une telle aventure, d’autant plus que cela était loin d’être en adéquation avec note univers professionnel. » De la coupe aux lèvres, il y a souvent un long chemin à parcourir pour mener son dessein à terme mais l’obstacle à franchir n’a jamais rebuté les trois associés. 

Affiche de « La Golaye » réalisée par une amie des brasseurs

 

 

 

Affiche de « La Golaye » réalisée par une amie des brasseurs, Alice Tourneux.

©Bertrand Munier

 

 

Brasseurs occasionnels et membres du comité d’administration de l’Écomusée Vosgien de la Brasserie de Ville-sur-Illon  (cher entre autres à Bernard Saunier et Jean-Aimé Morizot), ils saisissent rapidement l’opportunité que représentent les locaux de l’ancienne fromagerie de La Cense à Xertigny et surtout de la qualité exceptionnelle de l’eau locale. Pour les néophytes, il faut souligner qu’il faut 10 litres d’eau pour fabriquer 1 litre de bière. « En effet, poursuivent les nouveaux maîtres ès bières, il y a engouement criant pour les bières artisanales. Qui plus est, le site de notre micro-brasserie appartenant au groupe Lactalis, était sur le point de revivre grâce à un projet de plate-forme entrepreneuriale placé sous les auspices de l’association Les Amis d’Ici, née en 2014. C’était l’occasion de franchir Le Rubicon et de fabriquer nos propres bières. » Sans une once d’hésitation, ils fondent « La Golaye Coopérative » tout en prenant le soin de peaufiner en amont leur projet.

Une micro-brasserie installée dans les locaux d’une ancienne fromagerie

 

Une micro-brasserie installée dans les locaux d’une ancienne fromagerie.

©Bertrand Munier

Brassage de trois types de bière

Blonde, rousse et noire, flirtant chacune d’entre elles entre 5,5° et 6,5°, pour des productions vendues en bouteilles de 30 cl, 33 cl et 75 cl ou en fûts de 20 l et 30 l, les bières de ces associés sont disponibles directement à la micro-brasserie mais évidemment auprès de bars, cafés et certains points de vente régionaux tels que, Le Domaine du Houblon (Thaon-les-Vosges), Le Café Pauline (Xertigny), La Cave aux Saveurs (Arches), Les Caves à Gilles (Dombasle-sur-Meurthe), Les Papilles Insolites (Épinal), Épicerie Poulain (Le Val d’Ajol), Épicerie du Goût (Nancy), Point Vert (Xertigny, Golbey…)…

Un travail minutieux pour des bières de qualité

Un travail minutieux pour des bières de qualité avec William Masson

©Bertrand Munier

Mise en bouteilles des bières de Xertigny par Reynald Crochet

Mise en bouteilles des bières de Xertigny par Reynald Crochet.

©Bertrand Munier

 

Conditionnement des bières effectué par Mathieu Curé

Conditionnement des bières effectué par Mathieu Curé.

©Bertrand Munier  

Certes, le plus difficile est de refaire et de maintenir un haut niveau d’hygiène et de qualité de telles bières pour se différencier des autres concurrents de plus en plus nombreux sous la lumière des projecteurs. Toutefois, sans flagornerie mais en en toute sincérité, ils peuvent légitimement s’enorgueillir du résultat escompté.

En définitive, comme la déesse Vishnou, on ne peut qu’applaudir des quatre mains le travail de Mathieu Curé, Reynald Crochet et William Masson… et de voir luire à nouveau sur le blason brassicole, une bière à Xertigny.

 

« La Golaye Coopérative »

Bières des Vosges

1110 rue Jules Bougel

88 220 Xertigny 

Tél : 06 89 67 40 81

Mél : contact@lagolaye.fr

Site : www.lagolaye.fr

Facebook : www.facebook.com/lagolaye

 

La « petite » dernière dénommée « La Xertinoise » est appelée à devenir une «

La « petite » dernière dénommée « La Xertinoise » est appelée à devenir une « grande » bière.

©Bertrand Munier