Lucien Gastaldello et la championne lorraine de han

Lucien Gastaldello et la championne lorraine de handball… Isabelle Wendling. ©Bertrand Munier

Au terme de plusieurs années de mandat, Lucien Gastaldello se retire le 28 mars 2013 de la présidence du Crosl (comité régional olympique et sportif de Lorraine) qu’il dirigea de manière professionnelle et humaine, pour laisser sa place à Alain Lux. Quatre ans plus tard, son souvenir demeure éternellement présent dans les coursives de la Maison régionale des sports de Tomblaine… et dans la planète du sport lorrain constellée d’étoiles.

 

234 (Photo 234) Lucien Gastaldello (à gauche) a succédé à Robert Pérussel

 

Lucien Gastaldello (à gauche)  a succédé à la présidence du Crosl à Robert Pérussel (à droite), ancien ingénieur des Houillères de Lorraine. ©Maison régionale des sports de Lorraine

 

 

Un dirigeant humaniste et fédérateur

Le nom de Lucien Gastaldello, c’est un long chemin au service du sport national et surtout lorrain, entrecoupé par sa propre carrière professionnelle au sein de l’usine Sidelor de Micheville (54) puis à la ville de Longwy (54). Malgré tout, ce qui retient l’attention initiale du grand public, c’est son engagement corporatif à la fédération national des maîtres nageurs sauveteurs et sportif au Triton club de Micheville, à l’Union sportive du bassin de Longwy de natation, aux comités meurthe-et-mosellans et lorrains de natation (dont il assure la présidence de 1976 à 1999). Vouant une passion indéfectible à son sport favori, il est même conduit à la présidence du conseil de l’Inter région Est de 1983 (création) à 1991 (suppression) et à la vice-présidence de la FFN (1989-1993 et 1997-2001). Aussi, lorsque Robert Pérussel le 21 mars 1997, ne veut plus assumer la charge de président du Crosl, les suffrages se portent tout naturellement vers Lucien Gastaldello. Dès lors, il ne cesse d’apporter sa contribution à l’essor et au vécu des champions lorrains, notamment sur la scène olympique. 

 

Le multiple champion paralympique et du Monde Yvon Pa

 

Le multiple champion paralympique et du Monde Yvon Pacault… aux côtés de Lucien Gastadello. © Maison régionale des sports de Lorraine

 

 

Un président proche des athlètes

« Sans flagornerie, confesse-t-il humblement, je pense avoir apporté ma petite pierre à l’édifice du sport lorrain et à son épanouissement. Le sport a été, il est et il demeurera toute ma vie. » Sous son autorité, le Crosl s’est considérablement développé, pour devenir en définitive l’un des plus exemplaires comités olympiques de l’Hexagone, sous les voutes de la Maison régionale des sports. Véritable poumon du sport lorrain, cet établissement abrite plus de quatre-vingt comités, ligues et environ 3000 clubs (toutes disciplines confondues) dans des locaux ultras fonctionnels, situés à l’Est de Nancy près des stades Raymond Petit et Marcel Picotsur la commune de Tomblaine. Placé sous la direction de Patrick Forett, il est géré en partenariat par le Conseil régional du Grand-Est et le Crosl.

Un mari, un père et un grand-père… sans nul autre pareil

Dirigeant fédérateur, époux d’Émilie Mirkovitch (championne de France de natation et sélectionnée aux Jeux Olympiques de Rome en 1960), père du regretté Éric, également féru de natation et titré sur le plan national en tant que compétiteur ainsi qu’au niveau mondial comme entraîneur, grand-père de Béryl  (titrée sur la scène nationale et européenne de natation), Lucien Gastaldello peut légitimement rosir de fierté au regard de son parcours et des siens.  La Légion d’honneur qui orne sa boutonnière depuis le 25 septembre 2015 est en tout point mérité.

Qui plus est, il suffisait d’être présent au Creps de Nancy ce dernier mercredi 13 septembre 2017 lors de l’annonce des JO à Paris, pour se rendre compte de l’impact humain qui anime cet homme… même retiré des arcanes sportifs de haut-niveau. Ces Jeux olympiques à Paris couronnent son engagement indéfectible aux rênes du Crosl et au sport dans sa généralité.

Bertrand Munier

234 (Photo 234) Le ministre lorrain Christian Eckert va remettre les insignes de la Légion d’honneur à Lucien Gastaldello sous le regard

Le ministre lorrain Christian Eckert remet les insignes de la Légion d’honneur à Lucien Gastaldello (à droite) sous le regard de son ami Patrick Forett, directeur de la Maison régional des sports de Lorraine. ©Bertrand Munier