Chez Narcisse (2) Léo Arthur Victor Festival Pied

Les trois enfants Collot-Grosjean (Victor, Leo et Arthur) sont les pierres angulaires du succès retentissant de « Chez Narcisse ».

©Bertrand Munier

Vieilles Charrues, Francofolies de La Rochelle, Eurockéennes de Belfort, Solidays… tant de festivals qui font rêver chaque année en période estivale en proposant des concerts dans les genres les plus variés. Pour ne pas être en reste, le célèbre cabaret vosgien « Chez Narcisse » propose son premier festival musical avec une programmation aussi riche qu’éclectique. Assurément, un week-end du 28 et 29 juillet, à ne bouder sous aucun prétexte grâce au « Pied Orange ».

Ils sont beaux, ils sont jeunes et ils défendent ardemment depuis des années le patrimoine de leur aïeul Narcisse Collot et encore plus loin de leur bisaïeul Alfred Collot. « Ils »… se sont Léonie, Arthur et Victor, qui au décès prématuré de leur chère maman Stéphanie Collot-Grosjean, ont décidé de poursuivre l’aventure musicale de leur parent en terre ajolaise, aux confins des Vosges et de la Haute-Saône. Un lieu fertile en évènements, en discussions, en rencontres… mais toujours dans un esprit convivial. Un espace qui était jadis une forge où il y avait un va et vient d’amis entre le bruit sourd du marteau sur l’enclume et l’odeur de la corne brulée. C’était l’époque des premiers tintements des verres qui s’entrechoquent ! À ce moment-là, Alfred Collot n’aurait jamais imaginé que les arpèges de son marteau et le cliquetis de ses bouteilles allaient résonner avec bienveillance dans le cœur des villageois et des années plus tard, dans celui de leurs descendants.

 


Tout comme sa sœur Léonie, son frère Arthur et des dizaines de bénévole, Arthur Grosjean

Tout comme sa sœur Léonie, son frère Victor et des dizaines de bénévole, Arthur Grosjean n’a pas ménagé ses heures et ses efforts pour mener à bien ce festival hors-norme. ©Bertrand Munier

Quand les années passèrent, la forge avait éteint ses feux. Pour raviver les braises et la flamme des journées passées entre amis, il est créé un cinéma « L’Eldo », la veille de la Seconde Guerre mondiale (1939), lequel perdure jusqu’en 1969. Mais… ce fut au grand dam du curé local Aubry qui vit cette scène « du diable » (sic) comme la main de Satan tendue à ses ouailles. L’évêché fut également mis à contribution. Rien n’y fera ! Debout comme un fantassin, Narcisse Collot fit front face à la curie religieuse vosgienne. Hélas ! Le clap de fin retentit pour le cinéma laissant place occasionnellement à des spectacles de marionnettes puis à un ersatz de guinguette avant que l’aventure musicale prenne le pas à la fin des années 1980 grâce à la pugnacité d’une jeune fille de 20 ans… Stéphanie Collot. « Nos parents étaient membres d’une association Rock Live et comme leurs amis allaient en boîte de nuit le samedi, confient à l’unisson les trois enfants de Stéphanie. Ce n’était pas vraiment leur crédo. Aussi, pour être plus en adéquation avec leurs idées nocturnes, ils décidèrent d’organiser des concerts au Val d’Ajol dans une salle pratiquement en déshérence. C’était à la fois un challenge pour eux et un passe-temps pour divertir les habitants de la contrée. » En définitive, la chenille s’est transformée en papillon et prit son envol en déployant toutes grandes ses ailes. Initialement, les concerts avaient lieu le samedi soir avant d’être rapidement déplacés au dimanche avec souvent des artistes en devenir en avant-première. « Attention, souligne à nouveau les enfants de Stéphanie Collot-Grosjean, nous ne programmons que six concerts par an pour garder l’aspect évènements de nos rencontres, et ce, uniquement d’octobre à mai. L’été, nous sommes axés sur une programmation de concerts terrasse avec le bar qui se prête parfaitement à l’esprit communicatif et indépendant de Chez Narcisse. Mais pour cette saison d’été 2018 nous avons misé essentiellement sur un festival évidemment musical. Une grande première en ce qui nous concerne. »

Une programmation extraordinaire sur deux jours

 Le festival « Pied Orange » c’est « Chez Narcisse » au

Le festival « Pied Orange » c’est « Chez Narcisse » au Val d’Ajol (88). ©Bertrand Munier

Sans aucune subvention, sinon l’aide matérielle de la ville du Val d’Ajol et de certains partenaires privées, l’association a porté sur les fonts baptismaux un festival hors du commun... « Le Pied Orange ». Une occasion unique pour découvrir ou redécouvrir des artistes de renom national et international. « C’est un défi colossal, à la fois prenant psychologiquement et coûteux financièrement, glisse au détour d’une conversation Victor Grosjean. Mais le challenge est captivant et le public ne devrait pas bouder son plaisir à venir au Val d’Ajol durant ce dernier week-end de juillet d’autant plus que la programmation est sans nulle autre pareille. La sécurité des spectateurs sera assurée. Sans parler bien sûr du côté animation et restauration. Cela va de soi ! »by Marije Kuiper

 Le rock touareg sera présent grâce à Bombino. ©Chez Narcisse-Marije Kuiper

Par exemples ! Il y aura le groupe Pigalle avec François Hadji-Lazaro qui possède une vraie place sur la scène musicale français. Mais aussi Flor del Fango qui était la Mano Negra… mais pas que ! Sans oublier de citer bien sûr Omara « Bombino » Moctar, le guitariste touareg rock nigérien. Que dire également de la présence du groupe de punk Tagada Jones ? Exceptionnel ! Comme celle du groupe The Mahones perçu comme étant le pionnier de la scène punk irlandaise. Et bien d’autres… dans un registre différent comme Les Colporteurs de Rêve. Car le théâtre de rue et des stands d’expression auront également une large visibilité durant ces deux journées.

 

Si tout ceci n’est pas le paradis « Chez Narcisse » les 28 et 29 juillet prochain… cela s’en approche tout de même !

 Un premier pas vers le théâtre, celui de la rue, en ouverture

Un premier pas vers le théâtre, celui de la rue, en ouverture de chaque journée. « Les colporteurs de rêves », artistes Grenoblois viendront capter l’attention et les oreilles des festivaliers le samedi en début d’après-midi et le dimanche en fin de matinée. © Chez Narcisse-Stéphane Ignaczak

 

Pour Infos

 

Festival « Le Pied Orange 2018 » au Val d’Ajol (Vosges)

Samedi 28 et dimanche 29 juillet 2018

 

« Chez Narcisse »

9 rue du Devau

88340 Le Val d’Ajol

Tél : 03 29 66 53 59

Tél : 06 76 91 99 86


Réservations :
http://cheznarcisse.com/reservations/

Plein tarif : 40.00 €

Pass 1 jour : 25.00 €

 Chez Narcisse Progra